Né de l’émergence des réseaux sociaux, le métier de community manager n’a jamais été aussi en vogue. Aujourd’hui devenu incontournable, les entreprises et les marques ne peuvent s’en passer pour se faire connaître et aimer de leur cible. Le rôle d’un “CM” diffère selon certains critères tels que la taille de l’entreprise, son secteur d’activité ou encore sa notoriété. Un gestionnaire de communauté n’effectuera pas le même travail pour une entreprise de produits de cosmétiques de luxe par exemple, que pour une petite entreprise qui vend des produits locaux. Par conséquent, quelles sont les principales qualités requises pour exercer cette profession ?

Les missions d’un community manager

Quel que soit le poste, certaines tâches incombent inévitablement à tous les community managers telles que :

L’animation d’une communauté

C’est la base de ce métier, le community manager doit alimenter sa/ses page(s) afin de susciter l’intérêt de la communauté qu’il gère, et créer de l’engagement.

La veille informationnelle et concurrentielle

Afin d’être sans cesse informé des bonnes pratiques sur les réseaux sociaux, le CM doit à la fois observer la concurrence mais aussi surveiller ce qu’il se dit sur la marque ou l’entreprise.

La relation client

Animation rime avec modération. De nombreuses personnes se servent des réseaux sociaux comme service après-vente ou de réclamation. Le CM doit être réactif et faire preuve de discernement car ce ne sont pas toujours les commentaires les plus positifs qui sont postés.

La rédaction de contenu

Cette étape demande une phase de réflexion puis de création de contenu en adéquation avec la présence en ligne de l’entreprise et la ligne éditoriale choisie.

Les 10 qualités essentielles

Être community manager c’est avant tout faire preuve de réactivité, d’humour et de sang-froid. Mais pas que !

1. Des aptitudes communicationnelles

Le CM représente la marque aux yeux du grand public. Son discours doit être propre, pertinent et juste. Ainsi être en capacité de concevoir des messages est la qualité primordiale dans ce métier, qui nécessite esprit de synthèse et maîtrise de la langue française.

2. De l’engagement et de la disponibilité

Pas de repos pour le community manager ! Les journées sont longues et les week-ends sont courts. Le public peut intéragir à tout moment, il faut donc sans cesse garder l’oeil ouvert sur l’activité de la/les page(s) gérée(s).

3. De l’organisation

On ne le dira jamais assez, polyvalence et organisation sont les maîtres mots de ce métier. Une stratégie social media ne s’étend que rarement sur un seul réseau. C’est pourquoi il faut faire preuve d’une grande organisation pour gérer plusieurs tâches en même temps. La connaissance d’outils spécifiques aide à programmer, planifier et ainsi alléger le travail du community manager.

4. Un esprit d’analyse

Avant de réagir et d’intéragir, il faut savoir analyser la situation pour prendre le recul nécessaire avant de donner une réponse. Les mêmes outils dont nous parlions précédemment peuvent aider à mesurer le trafic et le taux d’engagement pour atteindre les objectifs définis.

5. Faire preuve d’empathie et de bon sens

Une communauté regroupe des personnes qui ont un centre d’intérêt commun, or ce n’est pas pour autant que toutes ces personnalités sont les mêmes. Il faut savoir être à l’écoute de son public et se mettre à sa place pour lui répondre du mieux possible.

6. Être créatif

Une solide culture web est requise, tout comme être à l’affût des tendances internet. Pour captiver sa communauté, il est important de se différencier des milliers d’autres stratégies existantes sur les réseaux sociaux. Originalité et fraîcheur sont de rigueur, une simple tournure de phrase ou une photo peuvent engager l’internaute vers un clic.

7. Une orthographe irréprochable

Inutile de préciser que le CM est le lien direct entre les internautes et l’entreprise qu’il représente. Il se doit donc d’être vigilant quant à son language et incollable en orthographe, car le badbuzz et la décrédibilisation sont vite arrivés !

orthographe-community-manager

8. Être curieux de tout

Les changements sont tellement récurrents qu’un CM doit avoir l’oeil sur les nouvelles sorties de plates-formes, de fonctions, et fonctionnalités. C’est aussi en surveillant les conversations des internautes que le CM capte les tendances et peut rebondir dessus. Sa réactivité en découlera et son audience aussi.

veille-community-manager

9. Connaître son entreprise

Il est primordial de connaître en profondeur son entreprise ou son client et ses valeurs. D’une part pour parler en son nom, d’autre part pour respecter la ligne éditoriale de la marque.

10. Être réactif face à l’actualité et faire preuve d’humour

Le newsjacking est un bon moyen de rebondir sur l’actualité. Par définition, il permet de “générer de l’audience et de l’engagement grâce à l’actualité”. En tirant profit de l’attention générée par cette actualité, on déporte tout simplement l’attention vers son entreprise.

reactivite-community-manager

En savoir plus sur les offres de community management de l’agence Les Veilleurs Du Net.