Les missions du brand content manager

Responsable de la production des contenus mis en ligne par une marque sur les réseaux sociaux, le brand content manager doit savoir créer une cohérence entre ses différentes productions. En ce sens il réalise un travail de scénarisation permettant de développer un story-telling pertinent et mettant en avant une logique dans la présentation des produits d’une marque.

Le brand content manager travaille en collaboration avec le pôle communication d’une entreprise pour établir une stratégie de communication. Il intervient ainsi dans l’étape de définition des cibles visées et des supports qui seront utilisés pour diffuser les contenus créés. Par ailleurs, il supervise la réalisation des contenus, ces derniers peuvent alors se présenter sous forme de rédactions, de photographies ou d’infographies. Quelle que soit leur nature, ces contenus fortement appréciés sur les réseaux sociaux ont pour but de créer un engouement autour de la marque, de transmettre ses valeurs et d’engager les fans.

Le brand content manager est également responsable du budget puisqu’il doit veiller à ce que les campagnes menées ne dépassent pas les montants qui leur sont alloués. Une fois les actions de communication lancées, il dresse un bilan de chaque opération en analysant les retombées ce celles-ci. Il recommande alors des axes d’amélioration pour les campagnes suivantes.

Formation possible

Ce type de métier ne dispose pas encore de formations réellement spécialisées. Toutefois, il est majoritairement issu d’une formation de niveau bac +5 dans les domaines du marketing, de la communication ou de la publicité et justifie des expériences en rédaction, scénarisation et graphisme ou vidéographie. Une importante connaissance des réseaux sociaux ainsi que des expériences concluantes dans la gestion de campagnes publicitaires sont également des atouts déterminants.

Rémunération du content manager

Au niveau du salaire, le revenu moyen d’un brand content manager est aux alentours de 40000 euros annuels avec des perspectives d’évolution pouvant atteindre jusqu’à deux fois ce montant. Comme beaucoup de métiers du digital, la rémunération est en effet fortement dépendante de la structure au cœur de laquelle on évolue : il n’est ainsi pas rare que le salaire soit bien en deçà des 40k€ annuels évoqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *